L'image de soi


A 3 ans et demi j’ai été grièvement mordue au visage par un chien et j’ai failli perdre mon œil droit.

Cet incident a laissé des cicatrices sur mon visage qui sont encore visibles aujourd’hui.

Pourtant, il n’a pas affecté mon image de moi : je ne me suis pas sentie devenir moche d’un coup, je n’ai pas eu honte de mon visage, je ne me suis pas sentie diminuée ou « moins moi ».


Ce qui n’a pas vraiment été la même histoire lors du fameux Moment Miroir où je me suis retrouvée face à face avec le vieillissement. J'avais soudainement vieilli, je n'étais plus aussi jeune, et je ne pouvais pas me contenter de ca, il fallait faire quelque chose !


Pourtant, les cicatrices et le traumatisme physique de ce que j’ai vécu étant enfant auraient dû être bien plus impactants sur l’image de moi que le fait de me rendre compte, un beau matin, que mon visage n’avait plus la fraicheur de ses 20 ans.


Alors d’après vous quelle est la différence ?

Pour moi, cela vient du fait qu’enfant je n’avais pas encore d’idée de l’image de moi.

Je n’étais identifiée ni à mon corps ni à mon visage. Donc même si j’ai vécu un gros traumatisme physique et des mois de convalescence cela n’a pas atteint mon image de moi.

Par contre, me rendre compte à 35 ans passés que j’ai vieilli du jour au lendemain, c’est un choc émotionnel fort car tout d'un coup je ne me suis plus reconnue. OUCH !


En grandissant, notre identification avec notre apparence devient si forte que ce genre de découverte peut nous faire souffrir et atteindre profondément la femme que nous sommes.

Ça vous parle aussi ?

Pourtant soyons honnêtes, nous prenons de l’âge un peu tous les jours et notre physique change peu à peu. Le truc, c’est qu’on reste figées dans une image mentale d’un nous fictif qui ne se voit pas vieillir jusqu’au moment où la différence entre le reflet du miroir et cette image est trop grande… et là c’est le choc !


Comme je le dis souvent, on vieillit toutes mais, pour moi, le but est de vieillir en accord, en harmonie avec qui on est à l’intérieur.

C’est pour cela que les pratiques que je partage avec vous permettent, bien entendu, de transformer votre physique pour retrouver une apparence qui vous plaît mais aussi de rétablir ce lien avec vous-même, avec votre vibration intérieure. La cohérence entre votre apparence et vous-même va créer le sentiment de bien-être intérieur et d’Amour de vous dans votre globalité.

Et je peux vous dire que je me trouve bien plus belle et que je m’aime beaucoup plus aujourd’hui à plus de 40 ans qu’à 20 ans !


Et vous, quelle est votre image de vous-même aujourd'hui ? Vous sentez-vous en harmonie avec la femme que vous êtes?


Bisous Bisous